Pila’Fit : pilates et yoga

Petite, j’ai fait pas mal de sport. Un petit peu de danse classique en maternelle, puis de nombreuses années de Gymnastique Rythmique et d’équitation, et un peu de danse modern jazz.

A notre déménagement dans les montagnes, j’ai tout arrêté. Entre autres à cause de ma scolarité en internat ne me permettant pas vraiment de poursuivre la GR avec ses 2 ou 3 soirs d’entraînement par semaine et de clubs moins accessibles étant donné la configuration montagnarde et l’éloignement des grandes villes.

A cette époque, malbouffe aidant, j’ai pris pas mal de poids, que j’ai un peu reperdu, puis repris, n’arrivant toujours pas à me relancer dans une activité plus régulière et une meilleure hygiène de vie.

C’est à l’entrée à la fac que j’ai eu envie de reprendre un sport en club et je me suis tournée vers un cours de modern jazz, gardant en tête la fantastique année que j’avais faite avant de déménager. Malheureusement, cherchant probablement un peu trop à retrouver l’ambiance de ma précédente expérience, j’ai été déçue. J’étais à cet âge un peu bâtard où on est entre l’adolescence et l’âge adulte et auquel les profs ne savent pas tellement dans quel groupe nous caser. Dans un cours adulte, manquant de confiance en moi, je me suis vite retrouvée en difficulté.

Par la suite et puisque j’adore nager, j’ai misé sur la piscine. Avec des copines de fac, nous avons tenu au moins 2 bonnes années le rythme d’aller nager une fois par semaine, jusqu’à la fin de mon Master 1 finalement, annonçant une année de césure durant laquelle je ne serai plus étudiante.

C’est à ce moment là que j’ai découvert le pilates. A la base, je cherchais plutôt des cours de yoga puisque cela faisait un moment que j’avais envie de tester. En plus d’un désir d’une meilleure hygiène de vie et d’un besoin de raffermissement et de tonicité de mon corps, je recherchais également une activité me permettant de me détendre et de contenir une vilaine tendance au mal de dos chronique. Puis je suis tombée sur une petite salle, près de chez moi, à l’abonnement abordable et proposant pilates, yoga, yogi-pilates, cardio et autres activités prometteuses.

 

Ayant à l’époque un emploi aux horaires très irréguliers, cette salle avait le grand avantage de proposer pas mal de cours, répartis, en gros, de 8h à 20h et dont l’abonnement permet d’aller à tous les cours que l’on veut dans la semaine. Hyper modulable et adaptable à mon emploi du temps capricieux, permettant donc de limiter les séances ratées.
Aujourd’hui, cela fait donc 2 ans que je suis abonnée à cette salle et que j’essaye de me tenir à un rythme de 2 séances par semaine.
Cette année j’ai opté pour un cours de 3/4 d’heures de Pilates précédé d’1/4 d’heure de dynamix et pour un cours d’1h30 de Hatha Yoga.

 

 

Pilates (+ dynamix)

Le Pilates met l’accent sur le travail des muscles profonds et de la posture, l’objectif étant un rééquilibrage du corps et un meilleur positionnement, afin de trouver un équilibre entre force et souplesse. Une séance de pilates se déroule au sol, tout en douceur et les exercices se font en portant une certaine attention à la respiration ce qui ajoute à l’exercice physique tout un travail de détente et de bien être. Pour plus de ludicité, différents objets sont utilisés selon les séances: medecin ball gym ball, rouleau, élastique, cercle, etc.
Le 1/4 d’heure de dynamix proposé avant certaines séances apporte une partie cardio très complémentaire du pilates. Les exercices sous forme rythmique et dansée permettent une mise en jambe sportive et dynamique tout en travaillant le cœur avec plus d’intensité.
Depuis que je fais du Pilates, j’ai vraiment senti une évolution de mon corps, d’un point de vue interne comme externe. J’ai appris à mieux me tenir et à préserver mon dos au quotidien et j’ai visuellement un corps plus ferme, affiné et tonique. C’est une pratique qui montre ses effets petit à petit, sur le long terme, il ne faut donc pas être trop pressé mais les effets sont durables et ce que l’on y apprend est utile au quotidien.

 

 

Hatha Yoga

Le yoga est une discipline alliant postures corporelles et méditation. Plus précisément, le Hatha Yoga vise une réequilibration des énergies lunaires et solaires dans le corps. Les séances alternent différentes séries de postures (équilibre, souplesse, force) avec des temps d’assimilation et de relaxation en musique ainsi que des temps de chant et de travail autour de la respiration. Cette branche du yoga vise la connaissance et l’écoute de son corps et de ses limites, l’apaisement de l’esprit, la circulation des énergies, la concentration et la relaxation pour un meilleur bien être global.
Après avoir testé d’autres formes de yoga, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette version. Plus longue en temps, rythmée par plusieurs temps de relaxation qui me font un bien fou et me permettent de travailler l’apaisement mental (et d’apprendre à dire stop quand mon cerveau se met à ruminer en boucle), et avec une prof toujours pleine de bonne humeur et de bons conseils, je prend un véritable plaisir à ces séances. Au fil du temps, je constate ma progression dans les postures (meilleur positionnement, plus de souplesse), ce qui est vraiment gratifiant. Encore une fois, les séances sont truffées de petits trucs et astuces transposables dans la vie de tous les jours pour un mieux être au quotidien.

 

 

Yogi-pilates

Pendant ma période de chômage, j’essayais de compléter mon pilates + dynamix et yoga hebdo par une séance de yogi-pilates. Aujourd’hui je n’ai plus vraiment le temps mais il m’arrive tout de même de faire quelques séances quand mon emploi du temps m’empêche d’être dispo pour du pilates.
Le yogi-pilates est un savant mélange entre pilates et yoga. Plus concrètement, il s’agit d’une séance de pilates dans laquelle s’intercalent des temps de postures maintenues, comme au yoga.
Plus soft encore que le pilates, ces séances sont parfaites pour les jours fatigués. Cette formule reste toute de même celle que j’apprécie le moins, trop entre-deux pour moi.

 

Par ailleurs, Pila’Fit propose des séances seniors, du kettlebells, du Tai-Ji, du Qi-Gong que je n’ai jamais testés. Des séances individuelles ou à effectif réduits de pilates sur appareil sont également proposées avec des forfaits en plus de l’abonnement.

Concernant les locaux, la salle de cours principale est un ancien petit gymnase de ville, avec parquet et vieux agrès, très agréable dans lequel je me sens particulièrement bien. Les autres salles et les vestiaires sont neufs. Exit l’ambiance usine des grandes salles, Pila’Fit est à taille humaine, au profit d’une ambiance intime et chaleureuse, portée par l’équipe de professeurs tous adorables et accueillants.

Si vous chercher à faire du sport en salle autrement, je vous recommande donc vraiment Pila’Fit. Après 2 ans d’abonnement je suis toujours pleinement satisfaite et ne m’en lasse pas. Ma trentaine d’euros d’abonnement mensuel sont largement rentabilisés et ce, dans le plaisir et le bien être. Et la séance d’essai est gratuite, vous pouvez tester quand vous voulez! Que demander de plus?

Et vous? Quel sport pratiquez-vous? Etes-vous adepte du concept du sport/bien-etre?

Laisser un commentaire